Culture, Livres
Laisser un commentaire

Ôtsuki Sama en recherche de petits bijoux au salon du Livre

1 -La maison en petits cubes

2 – Bashô, le fou de poésie

Bashô, de son véritable nom Matsuo Munefusa, était fils de samouraï et aurait logiquement du embrasser cette voie.

Mais « Matsuo peut vaincre sans sabre, sans épée, sans combat » et va choisir d’être poète.

Et quel poète!

Tout simplement l’un des plus grands maîtres de haïkus classiques du Japon !

C’est la vie de ce fou de poésie, écrivain de haïkus et pratiquant le zen que

Françoise Kerisel a choisi, avec un très beau texte poétique, de raconter.

Les illustrations, de Frédéric Clément, un passionné d’Asie, sont extrêmement raffinées.

Le format choisi est vertical, le papier à aquarelle est au préalable enduit à la cire d’abeilles avant d’être peint.

Il déposera ensuite délicatement de petits animaux et végétaux séchés sur ses compositions.

C’est un véritable livre d’art, pour« le poète aux fins pinceaux ».

Quatre chapitres pour retracer le parcours de ce poète voyageur.

Printemps relate la vie de Maître Bashô à Edo, où il ouvre une école.

Le petit Kikaku devientson disciple.

Tout le zen est résumé dans un court exercice.

Kikaku écrit cet haïku qui n’est pas respectueux de la nature :

Une libellule rouge

Tirer sur ses ailes

C’est un piment

Maître Bashô propose alors cette étincelle :

Un piment

Offrez lui des ailes

Une libellule rouge

Un incendie en 1683 à Edo détruit son logis.

C’est Eté, et il lui reste le monde.

Les voilà sur la route, à la rencontre de poètes célèbres ou de simples inconnus.

Automne les voit prendre la route du nord.

Hiver est le temps de la solitude et des cygnes sauvages sur les lacs gelés.

La première neige…

les feuilles de narcisse

penchent

A la mort de Bashô, un bananier du Japon a été planté sur sa tombe. Un bashô… (ou Japonica Basjoo) Il pensa : La poésie est pour tous même pour les « enfants de trois pieds de haut! »et le rire est « essentiel pour les amis du zen ». (traductions des Haïkus par Chihiro Kawabe et Frédéric Clément)

Nathalie Kissel

 

308-5-img196 308-4-img193 308-2-img197 308-0-basho-cov-freder

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s