Artisanat, Culture, Otsuki Sama
Laisser un commentaire

Commençons par le Shibori !

Ôtsuki Sama réalise à la main toutes ses créations originales à l’aide de techniques ancestrales japonaises, que nous vous présenterons régulièrement sur notre blog : le shibori,l’aizome (ou la teinture à l’indigo), l’ajiro ami (ou tressage), l’urauchi (ou l’encollage)…

Mais commençons par le Shibori!

C’est la technique chouchou chez Ôtsuki Sama!

Elle est très ancienne. Les chinois la pratiquaient sur la soie dès le Vème siècle, puis elle s’est diffusée dans le monde entier, en Afrique de l’Ouest par exemple, mais aussi en Inde, en Amérique du sud où existent des techniques similaires.

C’est au Japon que cette technique s’est le plus développée, et ce n’est donc pas un hasard si le termejaponais « shibori », désignant cette technique de teinture à la réserve est employé aujourd’hui, n’ayant pas vraiment d’équivalent dans les autres langues.

Dès le VIIème siècle, cette méthode de création de motifs va être appliquée sur les textiles pour kimonos et rapidement être considérée comme un art. A la campagne, le shibori sur coton est teint à l’indigo pour les classes populaires.

Le shibori permet d’obtenir de très beaux motifs uniques sur un tissu (coton, soie, lin, etc..) et éventuellement une création en trois dimensions, ou simplement de donner du relief au tissu.

Deux étapes:

– Tout d’abord une technique d’attache, de pli, de ligatures du tissu, extrêmement longue puisque le tissu doit être manipulé et bousculé, plié, froissé, serré, comprimé, noué, cousu, avant d’être teinté et enfin séché.

– La deuxième étape est donc la teinture : Ôtsuki Sama teintera toujours une partie de ses collections à l’indigo. Cette teinture est un des savoirs faire qu’ôtsuki Sama aime toujours perfectionner tant son rendu est naturellement splendide… Le textile est plongé entièrement ou en partie, plusieurs fois généralement, dans le bain de teinture, qui n’adhère que sur la surface non réservée. Le tissu va répondre à sa façon, l’aléatoire est au rendez-vous et la rencontre est toujours belle et surprenante: subtils dégradés de couleurs, contrastes flagrants, motifs plus ou moins flous. Nous vous invitons maintenant à nous suivre, en image :

Poudre d’indigo…

-Bain de teinture à base d’indigo…

Plié, froissé, serré, comprimé, noué, cousu...

Le coton ligaturé est plongé dans le bain de teinture…

Puis largement rincé,

toujours bien ficelé…

Puis on découd et l’aléatoire est au rendez-vous,la rencontre est toujours belle et surprenante :

Subtils dégradés de couleurs

Motifs plus ou moins flous

Contrastes flagrants

hibori tissus Otsuk Sama shibori otsuki Sama Shibori poudre preparation avant shibori Shibori carre Shibori dans bac tissus Shibori Otsuki Sama preparation shibori

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s