Otsuki Sama, peinture
Laisser un commentaire

Merci Sardine !

Comment qualifier le privilège de recevoir une palette composée de 37 petits godets d’aquarelle, dont chacune des couleurs furent soigneusement choisies parmi les extra-fines de Sennelier, et d’autres artisanalement confectionnées pour m’offrir un large éventail de nuances « sur mesure » ?

Il s’agit d’un privilège unique, que m’offrit Sardine, peintre aquarelliste, avec qui s’est instauré, une véritable relation de partage et de respect réciproque. C’est grâce à son long enseignement, que mon regard s’affina, qu’elle m’apprit à percevoir chaque couleur parfois imperceptible. C’est ainsi que les fleurs s’illuminèrent dans l’air et à la lumière, que les feuilles ondulèrent à leur aise et que les pierres devinrent saisissables… en un simple cursus d’initiation. Ce fut toujours avec un vif intérêt à la fois intellectuel, technique et amical, que j’écoutai les conseils avertis de Sardine qui m’apporta richesse et confiance, tellement favorables à la libre création.

C’était pour moi-même un grand challenge d’associer la couleur, comme la percevait les impressionnistes, au trait tracé à l’encre noire, seule dynamique et énergie qui animaient mes travaux en tant que maître de calligraphie japonaise.

Déballer donc, ce matin, ce petit paquet soigneusement emballé, ouvrir la boîte d’aquarelle, courir mon regard sur le nuancier et apercevoir les fameuses couleurs « rouge Japon », « indigo », « caillou », toutes uniquement crées par les soins de Sardine, me fit instantanément voyager dans les paysages nippons, tel celui d’une branche au feuillage « feu » d’un érable japonais, ou bien dans les décors chinois bleus de montagnes où s’accrochent de petites pagodes…

aquarelle Valerie Laudier palette Sardine Reine boubou le chat

aquarelle sur wasgi ocre parsemé de poudre d'or Valerie Laudier.jpg

Travail en cours : Branches d’érables et nuages sur papier washi ocre, saupoudré d’or. Dégradé de nuances automnales (aquarelle extra fine de Sardine) et Gofun (Blanc de perle japonais élaboré avec des coquilles d’’huîtres), Valérie Laudier

Merci Sardine pour ce travail si soigné et poétique, j’espère que la qualité de mes aquarelles sur papier washi te feront honneur !

sardine Reine Noirmoutier en l'ile

Sardine dans son atelier à Noirmoutier-en-l’île

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s