Tous les articles classés dans : Céramique

Bleu de Sèvres

Bleu de Sèvres : Bleu de cobalt, nommé Bleu royal au XVIIIème siècle, mis au point sur la porcelaine dure comme fond coloré. Cette couleur de grand feu, transparente est en général posée par putoisage en 3 couches sur une porcelaine incolore cuite. Mais en changeant la technique, on change l’effet ! Sur grande assiette Diane, j’ai peint au pinceau des nuages, première partie du décor de ma nouvelle assiette – série « Urban Nature » Cuisson à très haute température (environ  1200 degrés) pour l’obtention d’un bleu profond et brillant. Travail en cours au sein des Ateliers de pratique amateur de la Manufacture de Sèvres. =  

Décor en or

L’assiette « Urban Forest » fait partie de la série « Japanese urbanism », composée de quatre assiettes en porcelaine, peintes à la main au sein des ateliers de formation de la Manufacture de Sèvres. Toutes tentent d’illustrer le paradoxe entre fièvre de modernisation urbaine et harmonie vers laquelle la culture japonaise tend dans son rapport à la nature. Plusieurs techniques furent appliquées pour le décor de cette dernière pièce. Tout d’abord, le dessin réalisé directement sur l’assiette à la plume avec un pigment gris plomb mélangé à un liant à base de sucre. Après une première cuisson à 820°C, les décors sont peints à l’aide d’une palette de couleurs de « petit feu ». Plusieurs couches et cuissons sont nécessaires, à 880° C et à 840° C ; après la première cuisson, la composition est repeinte (repiquée), afin de renforcer les tons et d’affiner les nuances et les détails. Ce décor a nécessité une trentaine d’heures de travail. Enfin, l’or pur à 24 carats en relief est appliqué au pinceau. En poudre à la sortie du laboratoire, l’or est mélangé à un fondant et une …

« Urban Forest »

Pour un Européen, les rapports que les Japonais entretiennent avec l’espace et la nature, paraissent pour le moins paradoxaux. D’un côté, durant la période dite de haute croissance, entre les années 50 et 70, la société japonaise a procédé à une grande destruction de son environnement naturel et des paysages urbains au point qu’on a pu qualifier le Japon de «cobaye de la pollution». Les paysages urbains traditionnels y ont pratiquement disparu, au profit d’un urbanisme en « béton » que l’on qualifie d’esthétique. C’est l’ère des grandes innovations architecturales de renommée internationale ! D’un autre côté, la société japonaise n’a cessé de témoigner d’une très grande sensibilité à la nature. L’esthétique s’y réfère en permanence. L’une des manifestations les plus remarquables de cette sensibilité, ce sont les dictionnaires consacrés aux mots de saison (kigo en japonais). Ces mots se recensent par milliers et servent notamment à l’écriture des haïkus, ces poèmes de quelques lignes qui évoquent un paysage et les sensations qu’il procure. Leur sensibilité à la nature, cultivée par les diverses formes d’art, contribue d’ailleurs à façonner …

« Urban City »

L’assiette « Urban City » fait partie de la série « Urbanism », décor précédemment composé sur les assiettes « Urban Sky » et « Urban Nature » . Selon les méthodes strictes et précises qu’impose la peinture sur porcelaine à La Manufacture de Sèvres, sur petites et grandes assiettes de formes variées, je peins et crée des illustrations colorées, naïves voire surréalistes, qui expriment un environnement naturel idéalement peu affecté par notre urbanisme prolifère… « Nuages gorgés de lumière venant illuminer le paysage pour cacher une architecture atypique où se superposent cabanes, maisonnette et buildings » : Tel est le décor de cette assiette peinte et dorée à la main, ayant subit quatre cuissons. Explications : Le dessin est d’abord directement crée sur l’assiette à la plume, pigment gris plomb mélangé à un liant à base de sucre. Après cette première phase, une cuisson à 820°C est nécessaire. À partir d’une palette de référence, j’ai choisi les couleurs et peint à main levée la composition en son entier. Pour ce modèle, l’assiette a subi deux cuissons, l’une à 880°, l’autre à 840°C ; après la première …