Tous les articles classés dans : Otsuki Sama

Mini-Zabuton !

Pour les nouvelles collections éphémères, Ôtsuki Sama propose les Mini-zabutons ! Petits dessous de verre réalisés à partir de popeline de coton teintée à l’indigo ou à la fleur de Sakura ! Au verso, de l’Abaca : fibres naturelles de bananier des Philippines, ou encore « chanvre de Manille » ! La forme et le nom choisis pour ces petits accessoires de table sont directement inspirés des traditionnels coussins plats ou « zabuton », sur lesquels les japonais s’agenouillent pour méditer lors d’une cérémonie de thé. Aucun détail n’est laissé au hasard, même le petit rembourrage en ouate de coton, pour ajouter du moelleux au toucher et de la rondeur lorsqu’on y presse un tasse bien remplie de thé chaud. Quatre petits pompons en fil de coton à broder beige irisé apportent une petite note chic ou festive. À vite découvrir sur notre site à la rubrique « Les éphémères« , l’édition étant très limitée !!! Une idée cadeau « petit budget » pour une grande originalité entièrement réalisée à la main avec des matières très choisies…

Décor en or

L’assiette « Urban Forest » fait partie de la série « Japanese urbanism », composée de quatre assiettes en porcelaine, peintes à la main au sein des ateliers de formation de la Manufacture de Sèvres. Toutes tentent d’illustrer le paradoxe entre fièvre de modernisation urbaine et harmonie vers laquelle la culture japonaise tend dans son rapport à la nature. Plusieurs techniques furent appliquées pour le décor de cette dernière pièce. Tout d’abord, le dessin réalisé directement sur l’assiette à la plume avec un pigment gris plomb mélangé à un liant à base de sucre. Après une première cuisson à 820°C, les décors sont peints à l’aide d’une palette de couleurs de « petit feu ». Plusieurs couches et cuissons sont nécessaires, à 880° C et à 840° C ; après la première cuisson, la composition est repeinte (repiquée), afin de renforcer les tons et d’affiner les nuances et les détails. Ce décor a nécessité une trentaine d’heures de travail. Enfin, l’or pur à 24 carats en relief est appliqué au pinceau. En poudre à la sortie du laboratoire, l’or est mélangé à un fondant et une …

Merci Sardine !

Comment qualifier le privilège de recevoir une palette composée de 37 petits godets d’aquarelle, dont chacune des couleurs furent soigneusement choisies parmi les extra-fines de Sennelier, et d’autres artisanalement confectionnées pour m’offrir un large éventail de nuances « sur mesure » ? Il s’agit d’un privilège unique, que m’offrit Sardine, peintre aquarelliste, avec qui s’est instauré, une véritable relation de partage et de respect réciproque. C’est grâce à son long enseignement, que mon regard s’affina, qu’elle m’apprit à percevoir chaque couleur parfois imperceptible. C’est ainsi que les fleurs s’illuminèrent dans l’air et à la lumière, que les feuilles ondulèrent à leur aise et que les pierres devinrent saisissables… en un simple cursus d’initiation. Ce fut toujours avec un vif intérêt à la fois intellectuel, technique et amical, que j’écoutai les conseils avertis de Sardine qui m’apporta richesse et confiance, tellement favorables à la libre création. C’était pour moi-même un grand challenge d’associer la couleur, comme la percevait les impressionnistes, au trait tracé à l’encre noire, seule dynamique et énergie qui animaient mes travaux en tant que maître de …

Mamebon

Ôtsuki Sama vous présente les plus petits carnets de note jamais inventés, les « mamebon » ! « Mame » signifie en japonais « haricot » et est toujours utilisé dans la langue japonaise pour symboliser des objets tout petits… « bon » signifie livre… Donc mot à mot, il s’agit de petits livres gros comme des haricots ! Réalisés à partir de petites coupures de papiers traditionnels japonais ou de lin (marouflé en atelier) pour durcir la couverture, le papier à l’intérieur est du joli papier vergé. Plusieurs types de reliures sont proposés : la reliure japonaise, les petits « dos carrés collés », ou encore la reliure cousue ! Superposés, ils forment une pyramide et sont absolument adorables de par leur taille et leur réalisation faite main qui permet de laisser libre court à toute créativité ! Perles par ci, cordon par là !!! Cette série limitée et exclusive est en vente sur notre site à la rubrique Éphémères. Ces petits « mamebon » peuvent être très utiles comme pense-bête ou carnets de petits croquis !

« Urban Sky »

Toujours accompagnée de Mireille Cousin, Artiste peintre, ancienne responsable du département « Peinture » au sein de la Manufacture de Sèvres, je poursuis mon travail de création du service sur porcelaine, intitulé « Urban Nature ». Inspirée tout naturellement par notre urbanisme envahissant et notre habitat prolifère, j’imagine des illustrations colorées, naïves voire surréalistes, qui expriment une nature idéalement peu affectée dans sa biodiversité, donc sans cesse foisonnante… Selon les méthodes strictes et précises qu’impose la peinture sur porcelaine à La Manufacture de Sèvres, sur petites et grandes assiettes de formes variées, je peins et crée des décors autour de la thématique « Urban Nature », développée dans différents types d’environnements. Voici la petite dernière, « Urban Sky », où de petites maisonnettes japonaises en bois crapahutent et s’accrochent aux nuages… Quelques toits scintillent sous les rayons du soleil, toutes s’agrippent, se bousculent ou se cramponnent les unes aux autres pour former une enfilade à l’infini. Technique au pinceau, couleurs et or sur assiette « Diane », porcelaine de Sèvres. Créations Valérie Laudier, réalisées dans le cadre des Ateliers Amateurs de la Manufacture de Sèvres.

Les Roses de la Pompadour

C’est dans sa très jolie grange au coeur d’un petit village de l’Eure que Murielle Joubert, artiste céramiste, a installé son atelier. Ancienne technicienne d’art de la Manufacture de Sèvres, Murielle m’a invitée le temps d’une journée à partager le plaisir de modeler la matière que l’on nomme porcelaine… Pas de plus bel endroit pour s’inspirer de la légende si chère à La Manufacture de Sèvres selon laquelle la marquise de Pompadour, un jour d’hiver, reçut le roi Louis XV dans une serre de son château devant un parterre de fleurs en porcelaine peintes au naturel, sur lesquelles on avait vaporisé du parfum. Le roi en fut émerveillé… C’est donc le temps d’une journée exceptionnelle, que je tentai, sous l’enseignement pointu de Murielle, de redonner vie à cette jolie histoire en modelant de petites roses pour « La Pompadour », selon la traditionnelle technique du pastillage, héritée du 18ème siècle. Chaque pétale est modelé du bout des doigts, à partir d’une pastille de porcelaine tendre. Samedi 4, Dimanche 5 & Lundi 6 Juin 2017 au Moulin de la Bellassière & Jardin des six sens, Murielle Joubert s’approprie le domaine …

50 portraits de créateurs

Félicitations à Camille Soulayrol, rédactrice en chef adjointe de Marie-Claire idées, pour son initiative d’avoir rassemblé en une seule édition toutes ses rencontres et témoignages d’artistes & artisans depuis 10 années… Un grand merci d’avoir pensé à Otsuki Sama, ma collection Indigo ainsi qu’à mes techniques de calligraphie si chères à mon parcours. Cette rencontre avec Camille et son photographe fut un un honneur et un vrai moment de partage. Beaucoup d’autres parcours atypiques émerveilleront votre curiosité, artisans ou artistes que Camille choisit de ne pas distinguer tant ces deux univers se rejoignent. Je profite de cet instant pour attirer votre attention sur le parcours talentueux de l’artiste céramiste et illustratrice Lili Scratchy (accompagnée de Nathalie Choux dans cette édition spéciale). J’admire ses créations ludiques qui prouvent oh combien elle a su garder son âme d’enfant. Livres, illustrations pour magazines, créations d’objets variés en céramique (vases, assiettes, bols, touillettes et plein de personnages improbables), désormais peintures… constituent son oeuvre interminable. Merci Camille pour cette édition si généreuse. « 50 portraits de créateurs »- Atelier / Parcours / Formations – …

« Je ne suis pas à Tokyo, je suis à la cité de la céramique de Sèvres »

1- Approcher un monde artistique témoin d’un riche patrimoine culturel français cultivé depuis presque 300 ans, 2- Tenter d’appréhender un champ de techniques rigoureusement manuelles, transmises de génération en génération, depuis le XVIIIe siècle et d’en appliquer les prémices à travers des modèles issus de mes créations japonisantes, 3- Découvrir un nouveau support de peinture, sur lequel s’adapte parfaitement les décors typiques de la vaisselle « Akita-Yaki », ou même de purs traits de calligraphie, ainsi que mes propres créations réalisées sur paravent, tel que le sujet « Urban Nature » adapté sur assiette Diane. est un rêve qui devient réalité à La cité de la Céramique de Sèvres. Album ©ValerieLaudier Oeuvres de Rémi Dufour, jeune peintre fraîchement recruté et spécialiste des planches de Redouté. Époustouflant : Fabrication des pigments de la Cité de la Céramique de Sèvres : Ateliers :

Encore plus bucolique !

Cette dernière session de photos avec Giulia Miller, styliste photos, et Nathalie Baetens, photographe, pour le nouveau site internet de ma marque Ôtsuki Sama a eu lieu dans un domaine de chasse du XVIIème siècle au coeur de la vallée de Chevreuse. Espaces paysagés, douves en eaux, terrasses, sous-bois, tous les ingrédients étaient réunis pour stimuler notre créativité et composer des tableaux pour les collections d’Ôtsuki à la fois bucoliques, élégants et poétiques. Voici un tout petit « making-off », le « backstage » du « shooting », un avant goût de ce qui composera le nouveau site de la marque.  

Premières prises de vue : Mon nouvel atelier

Quelques détails de la première journée de prise de vue avec Nathalie Baetens, photographe, Giulia Miller et Véronique Fabre, stylistes photos pour le nouveau site internet de ma marque Ôtsuki Sama. Cette première séance de photos était destinée à présenter mon nouvel atelier, niché dans une ancienne bâtisse du XVIII ème à Versailles. Ces photos dévoileront également les coulisses de la marque : les savoir-faire que j’exerce ainsi que la source de tout cet univers artisanal : la calligraphie, apprise au cours d’un très long chemin de plus de 10 ans au Japon. Enfin, comment ne pas s’attarder sur tout l’attirail qui accompagne cette expression créative : pinceaux, washi, sceaux, poudre d’indigo, lins et aiguilles… Voici quelques une de mes photos prises derrière Nathalie, Giulia et Véronique…